La Bourse de Paris consolide son avance (+ 4,47%)

La Bourse de Paris prolonge son rebond (+ 4,47%) par rapport à la veille de mercredi, soutenue par les récentes annonces de soutien monétaire et budgétaire face à l'impact de l'épidémie de coronavirus, notamment aux États-Unis et en Allemagne également en fonction de facteurs techniques.

L'indice CAC 40 a gagné 189,60 points à 4 432,30 points dans un très gros volume d'échange de 5,3 milliards d'euros. La veille, il avait volé 8,39%.

"Nous sommes passés d'une phase de marché où nous étions portés par la peur, avec des ventes massives, à une phase de rééquilibrage, de stabilisation mais fragile", a souligné l'AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Bank.

"Il y a un soulagement en termes de sensibilisation et de réponse globale à la crise que nous traversons avec des mesures relativement fortes prises aux Etats-Unis et très importantes également du côté européen", a-t-il ajouté.

La localisation parisienne avait commencé mardi, stimulée par la nouvelle flambée de mesures annoncée par la banque centrale américaine et par l'attente d'un accord imminent du Sénat américain sur un vaste plan de soutien à la première économie mondiale, durement touchée par le virus des coronavirus. en cas de pandémie.

Après plusieurs jours d'intenses négociations, la majorité républicaine et l'opposition démocrate se sont mises d'accord sur un texte plus large qui mobilisera environ 2 milliards de dollars pour les employés, les entreprises, les hôpitaux et les communautés.

De leur côté, les députés allemands ont voté mercredi pour des mesures globales de 1,1 billion d'euros.

"Nous arrivons également à la fin du mois avec un rééquilibrage à effectuer dans les portefeuilles, ce qui explique également le mouvement à la hausse", a déclaré M. Tueni.

Pourtant, "tant que nous n'aurons aucune indication positive du développement de la pandémie, un nombre un peu plus contenu de nouveaux décès ou de nouvelles infections, obtenir un rebond sain et durable sur le marché sera très compliqué", a-t-il déclaré.

La pandémie a tué au moins 19 246 personnes dans le monde depuis sa création en décembre, selon un rapport de l'AFP, avec plus de 427 000 cas positifs signalés.

Au sein des indicateurs, l'inflation au Royaume-Uni a légèrement reculé à 1,7% sur un an en février.

L'indice de moralité entrepreneuriale allemand d'IFO a quant à lui enregistré sa plus forte baisse depuis 1991, selon des données publiées mercredi.

Aux États-Unis, les commandes de biens durables ont augmenté de 1,2% en février, défaisant ainsi les attentes des analystes selon lesquelles elles devraient chuter.

– Saut SMCP –

Côté titres, Euronext progresse de 16,33% à 78,00 euros. Mardi, le gouvernement espagnol a donné son feu vert au rachat de la Bourse de Madrid – avec laquelle Euronext était également en pourparlers – par l'opérateur suisse Six Group, qui a lancé une offre de 2,84 milliards d'euros en novembre.

Les actions bancaires, aidées par les annonces des banques centrales, ont également fini par ressembler à Natixis (+ 16,92% à 3,13 euros), Société Générale (+ 11,44% à 17,30 euros)), GDP Paribas (+ 7,99% à 30,00 €) et Crédit Agricole (+ 5,47% à 7,44 €).

  1. Euronext CAC40

La Bourse de Paris consolide son avance (+ 4,47%)
4.9 (98%) 32 votes