rebond chute après le dîner

Zurich (awp) – La Bourse suisse a connu mercredi un solide rebond à l'approche de midi après la forte hausse des marchés la veille. Les investisseurs toujours préoccupés par les conséquences de la pandémie associée au nouveau coronavirus ont salué le compromis signé hier soir entre mardi et mercredi entre démocrates et républicains sur un plan de soutien massif de 2 milliards de dollars.

Avant que l'accord entre les élus américains ne soit révélé, l'indice Dow Jones avait achevé sa meilleure session depuis 1933, son gain de points le plus élevé de son histoire et le plus grand montant jamais connu, a noté mercredi dans son commentaire du matin John Plassard de Mirabaud Securities. Le compromis entre républicains et démocrates représentait "la cerise sur le scrutin".

Wall Street a également été stimulée par un rachat massif de cartes, note l'expert. La tendance a également été tirée par la forte augmentation de la cote d'approbation de Donald Trump, qui est revenu à un niveau plus élevé de 3 ans.

En Asie, très dynamique depuis l'ouverture des marchés mercredi, la Bourse de Tokyo s'est accélérée au cours de la séance pour clôturer avec un nouveau gain spectaculaire de 8,04% dans le sillage de l'accord américain sur un plan de relance titanesque. Les places européennes ont fait de même.

Après une ouverture en fanfare, il n'est plus parvenu à maintenir l'indice SMI des actions 20 étoiles de la Bourse suisse et a reculé vers 17 heures. 10h50 sous la barre des 9 000 points franchis lors des premiers échanges. Vers 11h, le "seul" indicateur progresse de 2,62% à 8962,15 points, n'ayant pas atteint un plus haut matin à 9136,83 points après un peu plus d'une heure de cotation.

Le SLI a augmenté de 3,25% à 1 327,04 points, tandis que l'indicateur SPI général a également progressé de 2,66% à 10 891,33 points. Mardi, SMI a clôturé la réunion avec un rebond de plus de 7%, après une baisse lundi de 5,37%.

Sur les trente actions phares du SLI, quatre ont été perdues, à savoir Givaudan (-2,2%), Swisscom (-1%), l'AMS toujours très volatile (-0,6%) et Schindler (-0,1)% à l'autre extrémité du classement, Swiss Re (+ 6,8%) est en tête avec les gagnants Adecco (+ 6,7%) et Swiss Life (+ 9,9%).

L'assureur zurichois a assuré mardi soir que son activation restait solide malgré le krach observé sur les marchés financiers en raison de la propagation du nouveau coronavirus. Cependant, le principal avantage suisse pour les employés a décidé de mettre fin à son programme de rachat.

Poursuivant son rebond, le Credit Suisse (+ 6,4%) s'est retrouvé au bas du podium et la performance financière globale a été plutôt bonne. En publiant son rapport annuel, la deuxième banque suisse a confirmé activement la recherche du futur président de son conseil d'administration après que l'actuel titulaire, Urs Rohner, a annoncé qu'il ne représenterait plus en dehors de l'Assemblée générale à partir de 2021.

En revanche, l'actuel programme de rachat d'actions – pour un montant d'au moins 1 milliard de francs suisses, dont 325 millions déjà achevés – pourrait voir son aile se réduire. Le président du Credit Suisse a suggéré que la situation soit réévaluée dès que les perspectives du marché et le développement économique et économique fourniront la visibilité nécessaire.

Zurich Insurance a augmenté de 6,3%, Partners Group de 5% et UBS de 4,2%. Les trois poids lourds de l'évaluation sont restés un peu plus loin et les ont trouvés plutôt en bas du tableau: Novartis gagne 2,2%, Nestlé 1,6% et Roche 0,9%.

L'expansion du marché est tirée par quelques résultats annuels, dont Vaudoise Assurances (+ 8,3%), Lalique (sans prix) et Investis (+ 4,3%). Belimo (+ 1,7%) lui a assuré qu'elle ne connaît pas actuellement de difficultés de production majeures malgré les mesures prises pour assurer l'environnement de travail de ses salariés dans le monde. pandémie coronavirus.

Dufry a augmenté de 12,7%. Moody & # 39; s a abaissé la cote de crédit de l'exploitant bâlois des magasins hors taxes dans le cadre de la pandémie de coronavirus. L'agence a ramené sa note de "Ba" à "Ba3". Selon l'évolution de la crise sanitaire, dans son communiqué de presse publié mercredi, Moody's n'exclut pas une nouvelle réduction pour la société rhénane, bon nombre de ses points de vente se trouvant dans les aéroports.

vd / ie

rebond chute après le dîner
4.9 (98%) 32 votes